Ingénieur Responsable Pédagogique & Formateur

France Compétences qualifié au Sénat de  » puits sans fond « 

France Compétences qualifié au Sénat de « puits sans fond »

L’intention du Gouvernement d’inscrire au deuxième PLFR 2022 à nouveau 2 milliards d’euros pour France Compétences (2 nouveaux milliards d’aide pour France Compétences en « dotation d’équilibre », ou l’acceptation par le gouvernement de l’incohérence de conception de la réforme) suscite plus de réserves que d’adhésion de la part du Sénat comme le montre le compte-rendu de la commission des finances

La principale ouverture de crédit, de 2 milliards d’euros, tend à soutenir France compétences, dont la situation résulte de l’envol du nombre des contrats d’apprentissage, ce qui est une bonne nouvelle pour les jeunes et les entreprises. La LFR 1 avait déjà ouvert 1,8 milliard d’euros de crédits pour cette institution, et près de 750 millions d’euros pour les primes d’apprentissage. Nous devons évidemment continuer à rechercher des économies structurelles chez France compétences. Nous aurons ce débat important lors du projet de loi de finances (PLF), puisque des amendements ont été retenus par le Gouvernement, après le déclenchement de l’article 49, alinéa 3, pour réaliser des économies supplémentaires.

Le ministre annonce que le gouvernement a glissé, discrètement et sans le moindre débat, grâce au 49.3, des restrictions à l’usage du CPF (voir Par le 49-3, le gouvernement veut réduire, sans débat, les dépenses du CPF)

Article publié la première fois sur le blog d’Alternatives Economiques;
Lire l’article en entier ici


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *